Aïkido traditionnel

Reishiki, étiquette de l’aïkido,  n’est possible qu’en aïkido traditionnel dans un dojo.

Voir le texte du fondateur de l’école EPA, Alain PEYRACHE

L’Aïkido Traditionnel vise à la maîtrise de soi (Energie : Ki et Méthode : do) et non à la domination d’autrui. Il se pratique dans une ambiance conviviale, propice à établir des relations harmonieuses () dans nos vies. Il est opposé à toute idée de violence et de compétition. C’est un Art de vivre, accessible à tous. L’Aïkido Traditionnel épanouit le corps (physique, énergétique) et l’esprit, développe la solidarité et l’autonomie.

 ph005-downloadable-version-600  morihei_ueshiba  kamizaosensei002

 

pictos  Notre professeur

gérard

20140217_220155

 

Discussion avec Gérard MORINIERE sur le thème : « Sempaï / Kohaï »

La discussion autour du thème « Sempaï / Kohaï » s’est tenue à la fin du cours de St Laurent d’Agny le vendredi 14 octobre 2011.

Nous avons commencé par écouter une lecture du texte « Sempaï-Kohaï », texte écrit par Gérard en août 2011 pour les inscriptions 2011/12 (Cf le « Mot du Professeur » dans la fiche d’inscription posée sur le site) et lu par Rudolph, puis chacun a pu poser les questions qu’il souhaitait. Vous trouverez ci-dessous un résumé de cette discussion.

 

1. Rôle  » Kohaï / Sempaï « 

La tradition « Sempaï-Kohaï », c’est tout d’abord permettre l’intégration des nouveaux Pratiquants dans le Dojo. Dans la tradition Japonaise c’est aux plus anciens d’aller chercher les nouveaux pour pratiquer. C’est donc aux plus anciens qu’est dévolu le rôle de contribuer à l’intégration des nouveaux. On passe tous un jour par le rôle de Sempaï (ancien). Transmettre ce que l’on croît connaître c’est le vérifier: cela faire partie de la progression.

 

2. Intégration des nouveaux Pratiquants

Il est primordial de sentir que l’on fait partie du Dojo. C’est ce qui nous donne l’ouverture nécessaire pour aller vers les autres et nous ouvrir pour une plus grande fluidité dans notre pratique. Il est important de se confronter à ceux qui nous dérangent car ils sont le miroir de nos difficultés.

Si un problème se présente au Dojo il est important de s’en ouvrir à son Sempaï, à un Uchi Deshi ou au Professeur. Le Professeur considère tous ses élèves individuellement, pas comme un groupe. Il a à cœur de faire progresser chacun d’entre eux. Il se réjouit de leurs progrès. N’hésitez pas à poser des questions, à demander … la clarté du chemin, ainsi que la répétition des techniques sera source de progrès pour tous, y compris pour le Professeur.

 

3. Dojo et Club

En Occident :

  • L’habitude est de pratiquer une activité sportive dans des Clubs où l’on vient s’entraîner pour être meilleur que l’autre. Si le Pratiquant n’est pas performant on considère que c’est de la responsabilité de l’entraîneur. Ce dernier est alors « remercié ». De plus dans un Club c’est la Fédération qui détermine les lignes directrices.

En Orient :

  • On pratique les disciplines martiales (Art de la Guerre (Jitsu), Voie Martiale (Do) ) dans un Dojo. Le Dojo est la salle pour l’entraînement corporel et le nettoyage intérieur (Misogi). L’esprit sous-jacent aux techniques que l’on affine au Dojo, sur le Tatami, doit être vérifié dans la vie de tous les jours.
  • Dans un Dojo c’est le Professeur qui montre la direction, qui est le patron.  Le Dojo d’Aïkido est autonome. Le Professeur choisit librement son affiliation, ou non (Soke: celui qui démarre un nouveau courant). Gérard MORINIERE, notre professeur (Sensei en japonais) est un Soto Deschi d’Alain PEYRACHE, Shi Han, qui se revendique exclusivement de l’école d’Aïkido EPA-ISTA.

 

4. Mot de fin

L’harmonie (Aï) doit se développer entre les Pratiquants au sein du Dojo. Les personnes ayant une pratique trop « dure » doivent développer une pratique plus « souple » pour s’adapter aux Pratiquants moins toniques. Parallèlement les personnes ayant une pratique trop « molle » doivent développer une pratique plus « tonique » pour s’adapter aux Pratiquants aux pratiques plus toniques.

« Sur un Chemin (Do) l’important ce n’est pas à la vitesse à laquelle on avance, mais le fait de ne pas s’arrêter en chemin » Anonyme

 

            Gérard va établir la liste  » Sempaï / Kohaï «  personnalisée pour amplifier la cohésion du Dojo. De plus les Uchi Deshi (élèves proches de l’intérieur) vont présenter les thèmes suivants :

– Servir sans se servir, ni s’asservir

– 1 Maitre, 1 Dojo

– Ego, Mental, Do

– M’ouvrir au monde de l’autre dans ma pratique de l’Aïkido

– Les technique d’Aïkido appliquées à la vie quotidienne,

– …

Télécharger – Discussion Sempaï / Kohaï
Morihei Ueshiba – Rare Aikido Demonstration (1957)

Vidéo Ina – Aikido, Archives vidéos Sport

.