Presse – mars 2015

MARS 2015

Venue d’Alain PEYRACHE le 2 mai, article paru dans « Trait d’Union »

VersArt-Aikido2

cliquer sur l’image pour le visualiser

MAI 2014

Kyoto 1743 : un chef d’oeuvre de l’architecture japonaise traditionnelle, une autre façon de concevoir l’architecture et le bâti.

MARS 2014

47 Ronin (sortie cinéma 02/04/2014)

Un perfide seigneur de guerre ayant éliminé leur maître et ayant banni leur clan, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l’honneur des leurs.
Chassés de leur foyer et dispersés aux quatre coins des terres connues, ces valeureux guerriers se voient contraints de recourir à l’aide de Kaï, un sang-mêlé qu’ils avaient jadis répudié, pour combattre les monstres maléfiques, la magie noire et les effroyables pièges qui hantent le monde sauvage qui les entoure.
Ce paria va se révéler leur arme la plus redoutable et émerger comme le héros qui donnera à cette poignée de rebelles l’énergie nécessaire pour affronter les forces du Mal qui ont envahi leurs terres, et devenir ainsi des figures emblématiques pour une nation toute entière.

 Un film inspiré de l’histoire des 47 rōnin, aussi connue sous le nom de 47 samouraïs, ou la « vendetta d’Akō », ou en japonais Akō rōshi (赤穂浪士?) ou encore genroku akō jiken (元禄赤穂事件?), est l’archétype de l’histoire japonaise classique. Elle est décrite dans les manuels d’histoire japonais comme une « légende nationale »1 où les 47 rōnin sont aussi appelés les 47 gishi ou Akō gishi. L’histoire des 47 rōnin n’est pas une pure fiction ; elle correspond à un fait historique.

En 1701 dans la région d’Ako (préfecture de Hyōgo), un groupe de samouraïs est laissé sans chef (rōnin) après la condamnation de leur daimyo Naganori Asano, au suicide rituel (seppuku) par le shogun Tokugawa Tsunayoshi. Il est accusé d’avoir blessé Yoshinaka Kira (1641-1703), maître des cérémonies de la maison du shogun, qui l’avait insulté. Les 47 rōnin décident de le venger en tuant Kira. Après avoir patiemment attendu et planifié l’attaque pendant près de deux ans, l’attentat a lieu le 14 décembre 1702. Les 47 furent eux-aussi condamnés au seppuku pour meurtre et s’exécutèrent le 4 février 1703. Ils connaissaient tous les conséquences de leur acte et c’est pour cette raison que leur action est considérée comme particulièrement honorable.

Quelque peu enjolivée, cette histoire a trouvé sa place dans la culture populaire japonaise, par les valeurs de loyauté, de sacrifice, de dévouement et d’honneur dont tout Japonais était censé s’inspirer dans sa vie quotidienne. Cette popularité a connu un regain avec la rapide modernisation de l’ère Meiji, qui bousculait les traditions, et où beaucoup de gens cherchaient à y retrouver une part de leurs racines perdues.

Le cimetière de Sengakuji existe toujours. On voit le puits, le bassin où a été lavée la tête de Kira. On y voit le tombeau d’Asano et les quarante huit stèles dressées et alignées sous les arbres. Trois siècles après, de nombreux Japonais viennent encore y brûler des baguettes d’encens sur ces tombes pour honorer la mémoire des rōnin. (source et infos supplémentaires sur Wikipedia)

 

JANVIER 2014

Le vent se lève (sortie cinéma 22/01/2014)

Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

 

Le vent se lève pour Hayao Miyazaki ! Plus que le titre de son ultime long métrage, en salles depuis le 22 janvier, cette formule sonne aussi comme l’annonce d’une retraite bien méritée pour le maitre de l’animation japonaise.

miyazaki1hayao-miyazaki-entourecc81-de-ses-crecc81ations3hayao-miyazaki-dans-les-bonus-du-blu-ray-d-arriettyfan-art-personajes-miyazaki-por-smallsam52

 

                     

 

DECEMBRE 2013

Le Katana: Sabre de Samouraï.

Au Japon, gros plan sur la fabrication et le maniement du katana, le sabre traditionnel des samouraïs et des shoguns, dont l’art est toujours enseigné.
Symbole de la caste des samouraïs, le katana est un sabre (arme blanche courbe à un seul tranchant) de plus de 60 cm. Il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut (vers le bas si le porteur est un cavalier). Porté avec un wakizashi, ils forment le daisho. Certaines périodes de l’histoire japonaise étant plus calmes, le katana avait plus un rôle d’apparat que d’arme réelle. Le katana est une arme de taille (dont on utilise le tranchant) et d’estoc (dont on utilise la pointe).

 

 

                      

 

Sakura Ou Le Printemps Japonais – Reportage Japon Arte

 

                       

 

La forêt couvre les deux tiers du Japon. Si son écosystème a été préservé malgré la présence de l’homme, elle le doit au principe d’harmonie et d’autosuffisance qui régit les rapports des Japonais à la nature. Depuis près de 4 000 ans, ils pratiquent une technique de brûlis qui vise autant à entretenir la forêt qu’à profiter de ses fruits. Le feu libère les forces vives, régénère la faune et la flore. Pendant un an, Shohei Shibata a observé ce cycle de vie, s’attachant aux pas d’une paysanne de 87 ans qui pratique encore l’art du brûlis.

 

                       

 

J’irai dormir chez vous…Japon

 

                      

 

Documentaire « Faut pas rêver : Voyage au Japon »

 

                      

 

Au Japon, les préoccupations environnementales se traduisent très concrètement. Tokyo est une capitale hors du temps. Ses habitants aiment s’adonner au plaisir des mille et une saveurs procurées par les plats les plus divers. Les femmes japonaises revendiquent aujourd’hui davantage de droits. Certaines moeurs des Japonais peuvent intriguer. Adolescents comme adultes, au Japon, ils sont nombreux à se consacrer à leur passion : le manga. Dans cette métropole de 13,1 millions d’habitants, les nuits sont forcément très animées. (à partir de la  57 min, mini reportage de 16 min « sur la route de Kerouac » USA, puis retour au docu sur le Japon, pour finir sur le thème des sumo, karaoké…)